Martine Wonner, nous sommes des cobayes

Etienne Chouard, pour une constitution au service du Peuple


Vendredi 20 août 2021


Comment le présentateur peu nier la réalité de cette autorisation CONDITIONNELLE?
Ha! Pardon, il sait pas, à cette émission personne ne sait la réalité ni la vérité.
On est pas là pour parler de chose sérieuses mais pour endormir la populace


Martine Wonner est une femme courageuse. Ses adversaires ont des conflit d'intérêt, euphémisme qui lorsqu'il n'est pas déclaré pourrait être assimilé à corruption, pot de vin, dessous de table selon les cas et l'appréciation des juges.

Avec le gouvernement actuel, on ne déclare plus ses conflits d'intérêt, pourtant c'est illégal. Qui saisira la justice? Auraient-ils tous des conflits d'intérêt?

Les vaccins ARN messager aurorisé& actuellement.
1:n'empêche pas d'être contaminé.
2:n'empêche pas d'être malade.
3:n'empêche pas d'être contagieux.
Ils on toujours en phase de test jusqu'à 2023 et ont une autorisation provisoire de mise sur le marché jusqu'à décembre 2021, d'où l'urgence de vacciner tout le monde avant de connaitre la réalité en 2023.

Leur autorisation conditionnelle repose sur un mensonge : Il n'y aurait pas de traitement pour la Covid. En réalité il y a plusieurs traitements, à commencer par la bi thérapie du professeur Raoult qui divise par 3 la mortalité. Une série de mensonges à propos de la dangerosité de l'hydroxychloroquine a été utilisé pour interdire ce traitement jusqu'à ce que la vérité éclate et que le Lancet retire un article mensonger à base de données fausses. Mais le traitement est toujours interdit pour permettre l'autorisation conditionnelle des vaccins. Il y a aussi l'Ivermectime, très efficace et quelques autres traitement.

Dormez en paix le gouvernement vous protège

Comme il vous a protégé pour l'amiante,
Et aussi pour le sang contaminé que des médecins ont continué d'écouler en connaissance de cause pendant que des hauts fonctionnaires et peut-être Ministre fermaient les yeux, l'Hormone de croissance, le talc Morhange, Le Distilbène, Les prothèses mammaires de la société Poly Implant Prothèse (PIP), Antiépileptique du laboratoire Sanofi, la Dépakine a provoqué des malformations chez les enfants de femmes sous traitement pendant leur grossesse, le Médiator Utilisé par 5 millions de personnes en France pendant les trente-trois ans, adjuvant au diabète, prescrit comme coupe-faim, à l'origine de graves lésions cardiaques et pourrait être responsable à long terme de 2.100 décès, selon une expertise judiciaire.

Qui nous sauvera de Big Pharma?
***
Suspendre un fonctionnaire et son traitement sans l'avis d'une commission de discipline viole à la fois la Constitution et la Convention Européenne des Droits de l'Homme (et son droit au procès équitable prévu par l'article 6).
La suite : Le courrier des stratèges

  retour à l'accueil